Institut de Développement Durable

Quel est l’intérêt de l’alternance pour une entreprise ?

« Avec les obligations nouvelles fixées aux entreprises du CAC 40, CETELEM a souhaité faire partie des entreprises pro-actives, être moteur en la matière. Elle compte actuellement 142 alternants dans son effectif.
C’est une politique gagnant/gagnant qui permet à l’entreprise de repérer de bons profils, aux jeunes de vivre une expérience formatrice, avec à la clé une possibilité de recrutement ».

 

Le rythme d’alternance proposé par ITI est-il adapté à vos besoins ?

« Le rythme est très bien. Au début, son absence du vendredi était parfois compliquée à gérer. Mais à présent, tout va bien, à part quelques coups de bourre. Mais Raphaël répond à ses messages donc le fil est maintenu le vendredi. Et moi j’évite de l’embêter lorsqu’il est à l’école ».

« Ça se passe très bien, Raphaël est dynamique et motivé. Il est efficace aussi bien sur le plan intellectuel qu’opérationnel. Il vient de par exemple toute une analyse sur le montant d’une prime à nos commerciaux pour les inciter à utiliser un véhicule propre. Et sur le plan opérationnel, il m’a vraiment surpris car je le pensais surtout efficace sur un plan intellectuel : il a animé récemment un stand interne sur le co-voiturage avec beaucoup de passion.
A son arrivée, je lui ai donné 2 ou 3 contacts dans l’entreprise et il s’est débrouillé.

Je lui fais confiance et il prend des initiatives. Par exemple, nous avons reçu il y a peu un mail en fin de journée, de la Direction de la Communication qui voulait un article sur nos actions RSE. Il l’a rédigé, sans que je lui demande, pour le lendemain matin. Et il s’est très bien débrouillé !
Il a beaucoup progressé en capacité de synthèse : au début, il était trop prolixe, il décrivait le contexte, les missions de l’ADEME,…etc. Il a appris à comprendre le besoin de l’entreprise, à faire court et précis. Il sait s’adapter.
Pour résumer, Raphaël nous apporte beaucoup. Des idées, des informations sur la réglementation, sur des expériences, le bilan carbone…
Il croit au développement durable sans être naïf pour autant. Il a conscience qu’il y a une part de « green washing » dans toute cette communication environnementale. Mais il sait aussi qu’il faut bien démarrer ».

Continuez-vous l’année prochaine à employer un jeune en alternance ?
« Sans hésiter, je recommence l’année prochaine ! »

Serge Cholet
Directeur des Services Généraux
CETELEM